Test de Mafia III : entre ombres et lumières ?

Après des années d’attentes, Mafia III arrive enfin dans nos salons . Sous la forme d’un open-world prenant place dans une version alternative de la Nouvelle-Orléans des années 60, le dernier né de la saga Mafia va t-il honorer ses prédécesseurs ?

Un background haut en couleur :

L’histoire mise en place par Hangar 13 est sans aucun doute le gros point fort de ce jeu. En effet, l’immersion dans le monde de New Bordeaux est impressionnante grâce aux nombreuses scènes cinématiques qui jalonnent notre parcours. Témoignages de personnages clés, images fidèles à la réalité de l’époque ou encore Lincoln, un héros travaillé possédant un lourd background justifiant en partie ses actes. Tout cela nous offre un savoureux et captivant cocktail nous faisant parfaitement accrocher à l’ensemble.
Coup de chapeau également aux éditeurs qui ont pris l’initiative de traiter des thèmes graves des réalités locales des années 60 aux États-Unis comme le racisme, la ségrégation, la discrimination tout en rajoutant quelques touches « mafieuses » afin de construire un scénario toujours plus authentique.

La progression dans l’histoire :

C’est ici que le bât blesse. Une fois le scénario et les cinématiques mises de côté, les missions s’avèrent très vite répétitives. Même si parfois, des objectifs originaux s’offrent à nous (comme faire disparaître un cadavre dans une mare à alligators), ceux-ci restent trop peu nombreux. La majeure partie du temps notre but se résumera à nettoyer les quartiers un à un pour faire sortir le caïd du coin afin de se rapprocher lentement de notre ennemi juré. Même si au début, nos « travaux » peuvent paraître variés (traffic de drogue à éradiquer entre autres) l’ensemble devient très vite redondant et n’apporte plus de réelles surprises au fur et à mesure de notre progression.
Il existe cependant la possibilité de placer la gestion de nos quartiers à différents alliés. Cela nous apporte divers bonus pour notre progression (possibilité d’annuler les recherches de police, alliés qui accompagnent en mission …). Malheureusement ces bonus n’ont que peu d’influence sur notre expérience de jeu et cette option, très intéressante au départ, n’est finalement qu’anecdotique. Malgré tout, une autre fonction anodine s’avère être plus que pratique : le système de guidage. En effet, ici le GPS se présente sous la forme de panneaux de signalisation qui s’affichent à chaque intersection. Plus besoin de quitter la route des yeux pour suivre un petit écran GPS dorénavant. Une initiative originale qu’il serait appréciable de retrouver à l’avenir !

Qu’en est-il du gameplay ?

Le jeu nous offre une liberté de mouvement et d’approche assez importante. Il nous est possible d’opter pour la manière douce et silencieuse grâce à l’infiltration ou bien pour la manière forte en faisant siffler les balles au travers de la map. Malheureusement, ces deux options nous sont grandement facilitées par un manque d’intelligence de l’IA. Les ennemis ont la fâcheuse tendance à se précipiter au même endroit pour attendre leur exécution. Idem pour l’infiltration où la difficulté majeure sera de se déplacer dans un environnement pas toujours adapté à ce type d’approche.
Au final, nous optons pour l’infiltration uniquement afin d’éviter des combats contre des ennemis trop nombreux pour ne pas gaspiller inutilement nos munitions.

Et graphiquement ?

Graphiquement, le jeu n’est pas au niveau de ce qui peut se faire actuellement. En effet, malgré l’ambiance très 60’s, quelques petits bugs graphiques parsèment le jeu de ça et là. De ce fait, même si le rendu d’ensemble reste agréable, Mafia III fait pâle figure à côté de ses concurrents actuels.

En conclusion :

Mafia III nous offre un jeu très paradoxal avec un scénario haletant et captivant qui malheureusement se voit contraint de subir les limites de son contenu répétitif. Nous sommes continuellement tiraillés entre l’envie de continuer l’aventure pour enchaîner les somptueuses scènes proposées et l’ennui causé par des missions bien trop similaires. Mafia III nous laisse quelque peu sur notre faim avec un sentiment qu’il y avait bien mieux à faire pour une licence si longtemps attendue …

Avis de JustGeekIt 3 Stars (3 / 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *