One Piece : Pirate warriors 3, je suis le prochain seigneur des pirates !

Un peu plus d’un mois après la sortie du dernier jeu tiré de l’oeuvre d’Eichiro Oda sensei, nous vous proposons nos impressions sur ce titre au travers de ce test. Etant fan absolu du manga, je vais essayer de rédiger ces quelques lignes en toutes objectivité . Voyons maintenant ce que ce nouvel opus, située dans la lignée de ses prédécesseurs, apporte de neuf à la franchise ….Allons-y : « Gomu Gomu no écriture ! ».

Une trame scénaristique fidèle à l’œuvre originale :

Une fois la cinématique d’introduction terminée, nous voici devant un menu de démarrage qui nous incite à partir directement à l’aventure au sein du mode légende. Le gros point fort du jeu est que celui-ci suit fidèlement la trame scénaristique du manga. En effet, les frissons de nostalgie s’emparent de nous lorsque, dans les premières heures d’aventures, nous retrouvons certains personnages emblématiques comme le capitaine Kuro, Arlong ou encore Don krieg. Ainsi, le jeu va nous permettre de revivre de nombreux moments forts en allant du départ de Luffy depuis son village natal jusqu’à son arrivée sur Dressrosa pour se confronter au terrible Donflamingo.

De ce fait l’immersion est assez intense, les scènes d’actions et les clins d’œils à la pelle au travers des cinématiques façon « planches de mangas » couplées aux doublages japonais des personnages, renvoient à cet ambiance si familière que nous trouvons dans l’anime. Nous parcourons avec plaisir les niveaux afin de recruter nos nakamas tout en nous frottant aux gredins de la pire espèce.

Au niveau du casting, le nombre de personnage est plutôt conséquent. Outre l’équipage des mugiwara, il nous est possible d’incarner divers autres pirates, révolutionnaires ou différents membres de la marine … Les possibilités sont donc grandes et il vous sera possible de personnaliser chacun d’entre eux en obtenant différentes techniques ou en boostant leurs capacités grâce à diverses pièces que vous pourrez gagner lors de vos missions.

De plus, il sera possible, en utilisant vos berrys durement gagnés, d’upgrader vos personnages légèrement à la traîne afin de les conserver constamment à niveau pour votre progression dans l’aventure.

Le « dynasty-warriors like » la formule gagnante ?

One piece : Pirate Warriors 3 propose un gameplay assez classique. Chaque mission va se dérouler sur une carte dont les majeures parties seront occupées par nos différents adversaires. Malgré les événements aléatoires comme la protection de villageois, les prises d’objectifs, les chasses au trésor etc, la plupart du temps nos actions se résument à foncer dans le tas en mettant ko les ennemis venus en masse à notre rencontre. Bien que chaque mission nous oriente aux quatre coins de la carte au travers d’escortes, de commandants ennemis à « calmer » ou de passages à déverrouiller, les innombrables packs d’ennemis peuvent rapidement avoir raison de notre patience et amener un côté lassant au titre.

Malgré tout, les points de légendes que nous pouvons obtenir en fin de mission demandent quand à eux plus de finesse lors de l’exécution de celles-ci. Ce qui nous permet, une fois le titre en main, de reconsidérer l’intérêt de chaque tableau afin d’en accomplir tous les objectifs. À la clef, de nombreuses scènes bonus en lien avec nos héros favoris.

Gameplay : la force de l’amitié !

Afin que les différentes phases de jeu collent à l’ambiance du manga, les développeurs nous proposent de parcourir les maps avec nos fidèles nakamas qui combattent en soutien. Ils vont pouvoir participer aux combos en s’intégrant dans les enchaînements conséquents que nous pouvons déclencher. Chacune de leur intervention va faire grimper une jauge de soutien, qui, une fois pleine, nous permet de faire appel à eux pour hausser notre puissance de frappe mais surtout pour lancer une attaque spéciale et dévastatrice. Il nous est possible de switcher entre nos différents alliés au cours d’une mission. Libre à nous de choisir avec qui combiner nos pouvoirs afin de lancer les combinaisons les plus efficaces. Mis à part cela, le système de combat reste assez basique et propre aux jeux de ce type.

Mode rêve : menez votre propre aventure du grand-line !

Outre le mode libre qui nous permet de revivre chaque chapitre du mode légende mais à la tête du protagoniste de notre choix parmi le large panel offert, le mode rêve nous emmène sur les îles de Grand-line afin de mener notre propre aventure.

Ici, aucune fidélité au manga. Uniquement une succession d’îles que nous devons traverser sur lesquelles nous attendent de nombreux ennemis légendaires qui, une fois KO, seront jouables dans les différents modes du titre. C’est par exemple l’unique moyen pour incarner des hommes comme Oeil de faucon ou encore le défunt Ace. Ces derniers rejoindront notre panel de personnages. Sur la carte, les différents embranchements nous permettent une liberté d’action conséquente même si certaines routes sont imposées et gardées par des boss plus agressifs les uns que les autres.

Les missions vont donc aller en difficulté croissantes. Il va donc falloir upgrader ses personnages si l’on veut pouvoir s’en sortir et triompher des pièges que nous préparent les diverses maps. En effet, même si celles-ci restent sensiblement identiques au mode légende, les missions vont être beaucoup plus longues et les boss seront beaucoup plus nombreux et résistants !

Vous l’aurez compris, ce système de jeu vous promet de nombreuses et longues heures supplémentaires si vous souhaitez venir à bout des différents adversaires. Malheureusement, la longueur des missions peut vite avoir raison de votre envie de devenir seigneur des pirates à la place de Luffy …

Où est donc le problème ?

Le gros point noir du jeu se situe dans la gestion très approximative de la caméra. Malheureusement celle-ci a bien du mal à suivre ce qui pose de nombreux problèmes vu la quantité d’ennemis à laquelle nous sommes confrontés. Cet effet est malheureusement accentué lorsque nous jouons à deux en écran splitté. La visibilité devient difficile et il devient compliqué de s’orienter correctement sur la map. Le mode coop en ligne pourrait corriger ce soucis mais ici aussi le bas blesse car les objectifs de missions sont partagés entre les joueurs. Même si cela permet de couvrir une carte de manière plus efficace, il est vite frustrant de ne pas pouvoir participer à tous les événements d’un chapitre.

Notre avis

Dans la pure tradition des jeux de ce type, One Piece : Pirate Warriors 3 ne réinvente pas le genre et fait plutôt dans le classique. Le jeu peu vite être répétitif mais son scénario très fidèle au manga original peut le rendre très addictif. De nombreux fans risquent de craquer en se remémorant les étapes accomplies par Luffy depuis toutes ses années !

Avis JustGeekIT 3 Stars (3 / 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *