PGW 2016 : dernière répétition pour Final Fantasy XV

À maintenant un mois de la sortie du prochain volet de la saga Final Fantasy, Square Enix profite de sa présence à la Paris Games Week pour offrir à ses fans une ultime mise en bouche.

Enfin il arrive ! Après plus d’une décennie de trailers et de changements de noms, le nouvel épisode de Final Fantasy s’apprête à débarquer dans nos contrées. C’est donc avec beaucoup d’attente (surtout depuis la diffusion de l’excellent  Kingsglaive) que nous nous sommes rendu sur le stand Square Enix pour essayer ce qui sera la dernière apparition publique du titre avant sa sortie.
Après quelques minutes nous voici enfin casque sur les oreilles et manette en mains. Derniers conseils des responsables Square Enix : passer outre le tutoriel afin de pouvoir avancer au maximum durant les 30 minutes de la session … Le ton est donc donné !

Après une première scène très étonnante et qui soulève énormément de questions sur la suite de l’aventure (dont nous garderons le contenu secret pour votre plaisir de le découvrir), nous voici en compagnie de nos quatre futurs compagnons de route en quête de la princesse Lunafreya.

Notre première épreuve sera une panne de voiture qui nous forcera à faire arrêt dans la station service du coin. Afin de faire nos réparations, nous allons devoir les monnayer contre quelques bandes de monstres à éradiquer pour « rebooster » les affaires de notre garagiste sauveur.

Nous voici donc en train d’accepter notre première quête qui va nous emmener explorer la première région d’un vaste open-world. Autre point intéressant, à la manière d’un The Witcher, notre aventure principale peut être agrémentée d’une multitude d’objectifs secondaires tels que des contrats de chasses ou autres joyeusetés pouvant améliorer la vie locale (et notre porte monnaie par la même occasion).

Tout cela est très bon, les éléments s’enchaînent sans temps mort et ce, grâce au soutient d’un gameplay en temps réel finalement réussi ! La prise en main est rapide et intuitive. On se plaît à voir Noctis virevolter à la manière d’un Nyx Ulrich dans Kingsglaive grâce à notre contrôle. Nos personnages de soutient, bien que quelque peu en retrait apportent également une aide non négligeable dans les combats et la possibilité d’exécuter des combos meurtriers avec eux évite de les cantonner à un rôle de figurant.

Autre élément agréable, à l’instar de ce que nous pouvons retrouver chez la concurrence, les monstres sont continuellement présents sur la carte et libre à nous de les affronter ou non.

Final Fantasy oblige, le bestiaire semble très riche et varié une fois de plus.

Les missions défilent et nous arrivons (déjà) à la fin de nos 30 minutes. Le constat est sans appel : on en redemande ! Final Fantasy XV sera sans aucun doute l’un des plus gros cartons de l’année tant le travail effectué dessus est de bonne qualité. Dorénavant les jours nous séparant de Noctis and co vont maintenant sembler long jusqu’au 29 novembre.

D’ici là, nous pouvons saliver sur le splendide trailer « Omen » afin de faire monter encore un peu plus la hype.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *