PGW : nos retours sur le cru 2016 !

La Paris Games Week 2016 vient de fermer ses portes. L’occasion pour nous de dresser le bilan de cette nouvelle édition de la manifestation annuelle majeure du gaming en France. Soirée presse oblige, nous avons fait notre entrée sur le salon avec une journée d’avance. Place maintenant au récit de notre escapade porte de Versailles.

Les travées encore vides des halls nous ont permis de prendre rapidement la pleine mesure de l’événement. Malgré l’absence très regrettable de Nintendo, la surface d’exposition est encore plus grande que les années précédentes ! Sony voit les choses en très grand avec un stand immense mettant en avant ses deux grosses nouveautés : le Playstation VR et la PS4K. Le slogan est simple et affiché en grosses lettres : Join the future of play. Le ton est donné.

En face, Bandai Namco n’est pas en reste avec de nombreuses présentations de blockbusters comme Dragon Ball Xenoverse II ou le prochain épisode de la série Tekken. Nous avons pu nous essayer à ses deux titres et le rendu est très très bon. D’autres petites curiosités comme Little Nightmare sont mises à l’honneur et méritent un coup de projecteur.

Bien évidemment, les grosses sorties de la fin d’année sont présentes. Les immenses stands de Battlefield 1 et Call of Duty ou encore Fifa et NBA version 2017, Gears of Wars 4 ou autres Mafia III sont là pour donner envie d’investir à ceux qui n’ont toujours pas franchi le pas en boutique.

Square Enix, logiquement présent, mise gros cette année. Outre Dragon Quest, Kingdom Hearts et Final Fantasy XIV, c’est bien le très attendu Final Fantasy XV qui occupe la place centrale du site. De nombreuses bornes de démonstration, des cosplayeurs à l’image des quatre héros de l’histoire, le bolide Audi R8 du roi Régis, la présentation d’un nouveau trailer de toute beauté … Tout y est pour nous faire saliver en attendant le 29 novembre ! (Nous reviendrons plus en détails sur Final Fantasy XV dans un prochain article).

Seul Bémol, finalement peu de grosses nouveautés étaient jouables sur le salon. La majeure partie des gros titres présentés est déjà disponible à la vente (ou le sera quelques jours plus tard) et le reste, comme South Park l’annale du destin par exemple, n’est disponible qu’en démonstration vidéo. Frustrant de faire la queue pour au final ne pas pouvoir avoir le produit entre les mains.

En plus de cela, l’absence de Nintendo, qui quelques jours avant venait d’officialiser sa Nintendo Switch, est regrettable car ce stand offre en temps normal de nombreuses bornes de jeux sur ses différents supports et il est toujours  fort agréable de partager quelques sessions Mario Kart ou Smash Bros avec d’autres visiteurs ou entres amis sans avoir à faire de longues heures de queues  …

Au détour des allées du salon, nous apercevons également les scènes qui accueilleront les manches ESWC et autres compétitions E-sport de cette année où les derniers réglages se font afin d’accueillir les champions dans les meilleures conditions possibles. Nous croisons également quelques célébrités du monde du gaming comme Kayane en démonstration sur Street Fighter ou encore Dina JustDance, impressionnante de régularité et de rythme sur une chorégraphie endiablée tirée du jeu éponyme.

Après une dernière session sur Fifa 17 il est déjà temps pour nous de repartir, bardés de souvenirs et de quelques Goodies. Une fois de plus, PGW frappe fort cette année. Nous avons la chance à Paris d’avoir l’un des plus gros salon Européen sur le thème du jeux-vidéo et nous avons l’opportunité de le voir grandir et se développer un peu plus chaque année… Une seule chose à dire : vivement la prochaine édition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *