Splatoon, le shooter haut en couleur de Nintendo

Préparez les doses de gouaches, Splatoon débarque sur Wii U avec pour mission principale de redonner un peu de couleur au catalogue de cette dernière.

Annoncé il y a tout juste un an lors de l’E3 2014, Splatoon a tout de suite interloqué les joueurs par son concept original mais également par différents aspects que nous n’avons pas l’habitude de retrouver sur les consoles Nintendo.
Déjà, Splatoon est une nouvelle licence développée par l’équipe « Software Group N° 2 » (à qui l’on doit notamment la série Animal Crossing) ce qui est tout sauf anecdotique à une époque où l’on sent un Nintendo en manque d’inspirations sur ses licences phares. Il est vrai que hormis les monstres que sont Super Smash Bros ou encore Mario Kart, on sent que l’éditeur nippon chercher à se renouveler, à capter de nouvelles audiences et trouve parfois le succès dans des concepts complètements farfelus et novateurs (rappelez-vous Tomodachi Life).

Nous assistons donc à la naissance d’une nouvelle licence au concept ravageur et novateur pour Big N puisque Splatoon est un jeu de tir à la troisième personne. Sur le papier, cela peut laisser pantois mais dans les faits la formule est assez original pour conquérir un large public, nous détaillerons pourquoi par la suite.

Splatoon7

Tout un concept !

Nous le savons tous, lorsque les équipes de Nintendo sont dans un grand jour, elles sont capables de nous sortir des concepts innovants voir même de (re) définir certains standards. À une époque où tous les jeux de shoots et autres TPS se ressemblent et proposent un expérience quasi identique pour un public bien ciblé, Splatoon sort du lot en proposant une expérience adaptée à un très large public, de 7 à 77 ans dirons certains.

Dans le mode principal du jeu, Guerre de Territoire, votre mission sera de recouvrir l’arène de la peinture de votre équipe durant des sessions de trois minutes qui s’enchainent mais ne se ressemblent pas. Au sein d’une équipe de 4 joueurs, vous devrez adopter la meilleur stratégie afin de contribuer à l’occupation du territoire. Car dans Splatoon, rien ne sert de tirer sur les autres joueurs comme un bourrin si vous ne prenez pas le temps de peindre le sol et les murs et c’est bien en cela que le jeu est intéressant.
Il faudra bien évidemment adapter son comportement en fonction de son équipe, et surtout de la présence de sa couleur sur la map, tout cela en trois minutes… autant vous dire que vous allez avoir du boulot.

En recouvrant l’environnement de peinture, le joueur aura la possibilité de se transformer instantanément en calmar afin de se déplacer à grande vitesse. Seule la peinture présente au sol sera comptabilisée au bout des trois minutes mais il sera parfois nécessaire de recouvrir certains murs afin de se déplacer sur la surface pour pouvoir accéder à certaines plateformes par exemple. La transformation en calmar s’avère donc être un point très important du jeu et sa maîtrise permettra de faire la différence lors de certaines manches.
D’ailleurs de plus en plus de joueurs adoptent des stratégies visant à recouvrir certaines parties de la map uniquement pour se déplacer rapidement et ainsi tenir une position essentielle.

Splatoon1

Choose your weapon

Comme tout bon jeu de tir qui se respecte, l’équipement et la gestion de celui-ci sont des aspects très importants dans Splatoon. Pas de Kalachnikov AK-47 mais plutôt des liquidateurs, concentrateurs ou rouleaux en armes principales auxquelles sont rajoutées une arme secondaire et une arme spéciale.
L’arme principale est celle que vous utiliserez le plus fréquemment pour recouvrir la zone ainsi que pour affronter les perturbateurs de l’équipe adverse. L’arme secondaire est plus considérée comme une arme de soutien qu’il sera bon d’utiliser avec parcimonie vu sa consommation d’encre assez élevée.
Enfin, l’arme spéciale est accessible lorsqu’une jauge se remplit en fonction de la surface que vous avez recouvert. Cette arme fait généralement beaucoup de dégâts de zones ou bien permet d’infliger énormément de dégâts en peu de temps.

Sachez que pour le moment, vous avez la possibilité de choisir (et d’acheter auprès du vendeur « Cartouche ») l’arme principale et que les armes secondaires et spéciales sont définis par cette première.

En plus du choix de l’arme, le joueur aura la possibilité d’équiper son avatar de différentes tenues qui auront comme effet (en plus de vous donner un look d’enfer) d’ajouter des caractéristiques supplémentaires comme une vitesse plus élevée lors des déplacement en calmar, etc.
Les bonus des différentes parties de l’équipement s’additionnent, il sera donc très important de prendre son temps d’étudier les différentes combinaisons possibles afin de trouver le meilleur compromis en rapport avec sa façon de jouer.

Splatoon2

Et niveau contenu ?

L’attrait principal de Splatoon reste son mode en ligne, la Guerre des Territoires ainsi que Défense de Zone qui n’est accessible qu’une fois que vous avez atteint le niveau 10. Dans ce dernier, chaque équipe doit recouvrir une petite zone au centre de la map, il va falloir apprendre à contrer les vagues d’ennemis et de peintures qui ne vont cesser de débouler.

Mais ce n’est pas tout, une campagne solo est également présente. Pour tout vous dire je ne me suis intéressé à celle-ci que très tardivement, étant complètement absorbé par le mode multi et pourtant elle mérite de s’y pencher.
Cette quête principale nous envoie affronter les Octalings dans l’Octovalée à travers différentes niveaux plutôt bien construits au sein desquels il faut éliminer les ennemis pour se frayer un chemin et trouver la sortie. La formule est relativement simple mais on retrouve toute la maîtrise de Nintendo lorsqu’il est question de plateforme et de cohérence dans le level design.
Nintendo oblige, des fonctionnalités Amiibo sont présentes et donnent accès à des missions spéciales. N’étant pas parvenu à mettre la main sur un exemplaire de ces derniers, je n’ai pas pu tester les missions donc ne m’étendrais pas sur le sujet.

Sachez enfin que Nintendo promet d’ajouter de nouvelles cartes, armes, modes et fonctionnalités dans les prochaines semaines. Dans les faits c’est assez agréable car cela permet à tous les joueurs d’avancer sur le même pied d’égalité et surtout de créer une espèce de rendez-vous immanquable pour tous les joueurs. Certains reprocheront certainement le fait de se sentir bridé mais je trouve au contraire ce principe plutôt intéressant qui prouve bien que Nintendo compte sur la longévité du jeu, d’autant que ces ajouts sont gratuits !

Splatoon5

Conclusion

N’y allons pas par quatre chemins tapissés d’encre, Splatoon est une belle réussite ! Nintendo a su prendre des risques et proposer un concept novateur, accessible à tous et surtout… fun ! La formule fonctionne, pour preuve les 1 Millions d’exemplaires vendus à travers le monde au moment où j’écrits ces lignes.

Avis Just Geek It 4.5 Stars (4.5 / 5)

Retrouvez toutes les informations sur le site officiel de Splatoon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *