The Legend of Zelda Tri Force Heroes – l’aventure à partager

En l’espace de quelques années, la Nintendo 3DS a déjà accueilli plusieurs épisodes de la saga Zelda. Après deux remakes (Ocarina of Time, Majora’s Mask) et un épisode inédit (A Link Between Worlds), la petite portable accueille un quatrième opus lorgnant vers le multi-joueur.

Cette « facette multi » de la licence Zelda se fait relativement discrète si on la compare avec l’autre licence phare de Nintendo, Mario, qui est chaque année déclinée sous plusieurs formats (party-game, jeux de sports, etc.). Il faut remonter en 2003 à l’époque de la Gameboy Advance et du remake de « A Link To The Past » pour découvrir le premier « jeu » multi de Zelda avec Four Swords qui proposait à deux, trois ou quatre joueurs de partager une quête reprenant les codes graphiques de Minish Cap.
Deux ans plus tard, l’expérience est relancée avec la sortie de Four Swords Adventures sur Gamecube qui se dotait d’un contenu plus riche que son ainé mais qui pêchait par un setup très contraignant (chaque joueur devait raccorder sa GBA à la Gamecube).

Plus de dix ans après ce dernier essai, Nintendo surprenait les joueurs en annonçant au dernier E3 The Legend of Zelda Tri Force Heroes, sa relecture du jeu multi à trois joueurs. Ne vous attendez pas à partir à l’aventure et à chevaucher Epona pour parcourir les contrées du royaume d’Hyrule, non, cet épisode a pour ambition de proposer de petits challenges sous forme de niveaux à parcourir avec deux autres joueurs.

La mode est une maladie incurable

Alors certes, il y a bien une trame scénaristique qui permet de poser le décor mais elle fait office de détail au vu de ce que le jeu est à même de proposer. Vous incarnez donc un avatar (… Link) ressemblant de prêt comme de loin au héros de la Légende et aurez pour mission de parcourir le Royaume d’Estoffe afin de délivrer la princesse Mousseline du terrible maléfice qui s’est abattu sur elle. Celle qui était connue pour sa beauté et son élégance se voit désormais doté d’une combinaison digne de la panoplie de ce cher Tingle, c’est dire…

En compagnie de deux autres joueurs, l’aventurier que vous êtes devra parcourir les huit régions du Royaume découpées en quatre missions. Chaque région propose son lot d’énigmes à résoudre, ses boss et son loot d’objets. Attardons-nous quelques minutes sur ces fameux objets que l’on obtient de façon aléatoire.
Tout au long de votre aventure il sera obligatoire de récupérer un certain nombre de matériaux afin d’obtenir de nouvelles tenues pour votre personnage.
Ces panoplies réalisées dans un atelier de haute couture vous octroierons différents bonus parfois très utiles pour venir à bout de certaines quêtes. Le costume de Goron par exemple vous permet de nager dans la lave sans vous bruler ou encore la tenue de cape et d’épée augmente les dégâts de l’épée et permet d’envoyer des rayons.
La chasse aux éléments de confection pouvant s’avérer fastidieuse (car aléatoire), il est tout à fait possible d’acheter certains items au vendeur présent sur la place principale (moyennant un certain prix).

Le jeu ne proposant pas d’inventaire, le choix du costume sera de plus en plus cruciale à force que vous avancez dans l’aventure. Même si dans l’absolu chaque mission doit être réalisable avec n’importe quelle tenue (nous n’avons bien évidemment pas testé toutes les combinaisons possibles) il sera parfois pertinent d’avoir différentes capacités dans son équipe de trois joueurs.

Du travail d’équipe

En parlant d’équipe, Tri Force Heroes peut être abordé de plusieurs manières.
Tout d’abord à trois joueurs en local, il s’agit très certainement de la configuration la plus agréable pour parcourir le titre. Tout d’abord parce que la connexion sans fil locale de la 3DS fonctionne à merveille et que le jeu ne lague pas du toute mais surtout parce qu’il est important de pouvoir communiquer (… et s’engueuler) simplement pour se coordonner sur certaines actions.
Vient ensuite la connexion en ligne avec ses amis ou de parfaits inconnus qui permet de profiter du jeu où que l’on soit et à n’importe quel moment. Alors certes, la communication sous forme d’emoticons a parfois ses limites mais les parties auxquelles nous avons pu participer se sont toutes bien passées.
Enfin le jeu en solo a le mérite d’exister mais ne propose pas un intérêt semblable au jeu à trois. L’expérience peut même s’avérer laborieuse lorsqu’il faut switcher à la chaîne d’un personnage à l’autre. Certains pourront reprocher l’absence d’un mode deux joueurs plus un avatar qui aurait permis de répondre à toutes les configurations de joueurs possibles.

Après quelques heures de jeu, vous viendrez à bout des 32 niveaux et il sera temps de redécouvrir les environnements déjà parcourus à travers de nouveaux défis. Ces nouveaux challenges piment un peu la recette avec en fonction des épreuves l’interdiction d’utiliser son arme ou encore l’obligation de terminer le niveau dans un temps donné. Un bon moyen de prolonger la durée de vie.

Verdict

The Legend of Zelda Tri Force Heroes est jeu fort sympathique qui prend son envol une fois que l’on s’y aventure à trois. Alors certes il n’a pas la carrure de certains chefs d’oeuvre de la saga mais il propose une expérience plutôt inventive qui poussera les joueurs à se coordonner, s’encourager et à s’épauler. 

Avis Just Geek IT 3.5 Stars (3.5 / 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *